> Accueil > Programmes > Les Espèces concernées


    retour à la liste    

Testudo hermanni Gmelin, 1789 

Tortue d'Hermann


Ecologie et statut de l'espèce

cd_ref : 77433
Famille : Testudinidae

Aire de répartition mondiale : Testudo hermanni occupe les régions méditerranéennes européennes de la Catalogne au détroit du Bosphore. Sa limite de répartition septentrionale se situe en Roumanie. La Plaine du Pô en Italie isole les sous-espèces hermanni à l'ouest et boettgeri à l'est. La distribution de Testudo hermanni hermanni s'étend du Nord-Est de l'Espagne (Albères, Delta de l'Ebre) à l'Italie en passant par les îles méditerranéennes (Baléares, Corse, Sardaigne, Sicile).

Distribution régionale : En Provence, l'espèce n'occupe que le Sud et le centre du département du Var : du plateau de Flassans-Gonfaron à la bordure occidentale du massif de l'Estérel en passant par le massif et la plaine des Maures, le massif de la Colle du Rouet et la plaine de Palayson. L'existence de populations autochtones dans les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes reste hypothétique.

Habitats : En Provence, Testudo hermanni hermanni occupe des milieux très diversifiés depuis le littoral jusqu'à 700 mètres d'altitude dans le massif des Maures : pinèdes de Pin mésogéen Pinus pinaster et de Pin parasol Pinus pinea, bois de chênes, maquis hauts et maquis bas. Elle apprécie les lisières et paysages en mosaïque faisant alterner anciennes cultures (vignes, oliveraies, châtaigneraies), friches et bois clairs.

Phénologie : La période d'activité annuelle s'étale sur 8 à 9 mois, à partir de mars à novembre avec un pic d'activité au printemps (reproduction) et dans une moindre mesure à l'automne avant le retour à l'hibernation.

Programme de conservation : voir le détail

Statuts :

Statut réglementaire*Statut patrimonialStatut de conservation**
Protection
nationale
Directive
"Habitats Faune Flore"
ZNIEFF PACAListes rouges UICN
PACAFranceMonde
----ENVUNT

* Statut réglementaire : PN : protection nationale ; DH4 : annexe 4 de la directive Habitats (protection dans tous les pays de l'Union Européenne où l'espèce est présente) ; DH2 : annexe 2 de la directive Habitats (Natura 2000)
** Liste Rouge UICN : EN : En danger ; VU : Vulnérable ; NT : Quasi menacé ;

Cartes

Cartes en attente de validation

Répartition régionale et état de conservation des populations

Paysage de la plaine des maures composé de Pins parasol Pinus pinea qui émergent de landes basses à bruyères (83) © Joseph Celse

En Provence, les populations originelles de l'espèce occupent essentiellement le sud, le centre et l'est du département du Var. Toutefois, l'espèce ayant de longue date fait l'objet de prélèvements dans son milieu naturel, de nombreux individus ont été déplacés en dehors de cette zone. On observe ainsi régulièrement des individus isolés ou en petits noyaux de populations assez éloignés des populations originelles mais la plupart du temps à proximité de zones urbanisées, laissant ainsi supposer leur translocation (comme c'est le cas dans les Bouches-du-Rhône, le nord du Var et les Alpes-Maritimes). De même, ces populations sont parfois constituées d'hybrides (avec la sous-espèce boettgeri des Balkans) révélant de fait les déplacements effectués par l'Homme. En dehors de ces hybrides évidents, seules les analyses génétiques permettent de statuer sur leur origine.

Tortue d'Hermann Testudo hermanni adulte en déplacement dans son habitat naturel - Plaine des Maures (83) © Joseph Celse

A l'ouest, la première observation de l'espèce concerne le plus important noyau excentré et fonctionnel dont l'indigénat est à confirmer: il s'agit du noyau des Bouches-du-Rhône situé sur le Mont Aurélien (commune de Trets). Déjà mentionné par G. Cheylan dans les années 1990, celui-ci a été redécouvert en 2017 lors de prospections ciblées (Mariani & Gillet comm. pers.). En dehors de ce noyau excentré et de quelques observations isolées effectuées notamment à Mazaugues, Méounes-les-Montrieux, Néoules et Garréoult, les premières populations indigènes et fonctionnelles connues se trouvent sur les communes de Correns et Montfort-sur-Argens, puis notamment dans les secteurs de Carcès et Cabasse. Juste au sud, l'espèce se retrouve sur le plateau de Flassans-Gonfaron, avec localement de fortes densités. La plaine entre Puget-Ville et Pierrefeu-du-Var et plus localement les marges de celle de Pignans abritent l'espèce à la faveur des milieux non cultivés souvent en bordure de la plaine agricole.

Le noyau de populations le plus important se trouve en plaine des Maures (communes de Gonfaron, Le Luc, Le Cannet-des-Maures, Les Mayons, Vidauban et La Garde-Freinet) sur une superficie d'environ 7 000 hectares avec des densités pouvant atteindre 5 à 10 individus à l'hectare, voire plus, localement (Livoreil, 2009 ; Cheylan, 2009 ; Catard et al., 2010).

Plus à l'est, l'espèce est bien présente mais en moindre densité sur le reste de la dépression permienne incluant la plaine de Palayson, la Colle du Rouet ainsi que la plupart des milieux naturels des communes du Muy (Catard et al., 2010), Roquebrune-sur-Argens, Puget-sur-Argens et Fréjus (CEN PACA, 2016 ; Celse, 2016a ; Laffargue, 2013).

Au sud de la dépression permienne, le massif des Maures représente une surface très importante également occupée par l'espèce depuis le littoral (Cap Lardier, Cap Taillat et Cap Camara notamment) jusqu'à la bordure occidentale du massif de l'Estérel (Livoreil, 2009, Cheylan, 2009, Catard et al., 2010, Celse, 2016b). Les densités connues dans le massif des Maures sont assez variables et la connaissance de l'occupation de l'espèce dans de nombreux secteurs forestiers et peu accessibles est lacunaire.

La limite septentrionale de répartition de l'espèce dans le Var est atteinte sur la commune de Callas (CEN PACA, 2016) bien que plusieurs observations d'individus isolés aient été effectuées au-delà comme c'est le cas à Saint-Julien, Canjuers ou Sillans-la-Cascade (dont des individus hybridés). Outre la qualité des milieux, une barrière naturelle nette apparait au nord de ces communes au pied des premiers reliefs préalpins, puisque les plateaux du haut Var culminent rapidement à 1000 m d'altitude.

Dans la région, les causes de régression de l'espèce sont multiples ; elles peuvent être hiérarchisées en fonction de leur gravité constatée ou présumée :
1. Pertes irréversibles d'habitats (liée notamment à l'urbanisation croissante et aux défrichements et mise en cultures des milieux naturels) engendrant la fragmentation des populations.
2. Dégradation de la qualité des habitats incluant l'effet des incendies de forêts et l'abandon des pratiques agricoles extensives favorables à l'espèce (Cheylan, 2008 ; Couturier, 2011 ; Couturier et al., 2011).
3. Pratiques agricoles et forestières défavorables (mécanisation des pratiques agricoles et forestières dont les impacts peuvent être très forts (Celse et al., 2014).
4. Prélèvement et prédation d'individus (notamment par les chiens).
5. Introduction d'animaux étrangers (issus de captivité) dans les populations naturelles (transmission d'agents pathogènes et apports de gènes nouveaux modifiants les aptitudes adaptatives des populations) (Zenboudji et al., 2016).

Inscrite à la liste rouge des amphibiens et reptiles de PACA dans la catégorie En (En Danger) (Marchand et al., 2017), l'espèce est dans une situation clairement défavorable provoquée par la convergence de facteurs dont la part relative varie selon les sites. L'espèce a fait l'objet d'un premier plan national d'actions (PNA) sur la période 2010-2014, un second est en cours de validation pour la période 2018-2027. Le PNA met à disposition une carte de sensibilité de l'espèce sur l'ensemble de son aire de répartition varoise. Celle-ci constitue un porter à connaissance très utile aux collectivités et porteurs de projets notamment.

Orientation des prospections

Les zones de connaissance lacunaire sur l'espèce sont encore nombreuses, notamment au sein des zones de sensibilité faible (zones vertes) de la carte de sensibilité disponible en suivant ce lien http://www.basecommunale.paca.developpement-durable.gouv.fr/pdf/cartes/th/TH.pdf. L'aire de répartition de l'espèce dans le Var étant potentiellement vaste (a minima un tiers du département), les prospections n'ont, à ce jour, pas permis d'en couvrir l'intégralité de la surface.

Tortue d'Hermann Testudo hermanni juvénile en déplacement dans son habitat naturel (83) © Joseph Celse

Parmi les secteurs prioritaires en terme d'orientation de prospections figurent de larges portions de certains massifs, souvent impactés par les incendies des dernières décennies et où la détectabilité de l'espèce est médiocre. Il s'agit notamment de certaines parties internes du Massif des Maures comme par exemple entre Pignans et Collobrières, autour de la Garde Freinet, à l'ouest de Cogolin, les collines au sud des Arcs ou au sud de Roquebrune-sur-Argens. Toute la partie non urbanisée de la corniche des Maures est également déficitaire ainsi que des communes plus orientales comme St-Paul-en-Forêt et Bagnols-en-Forêt. La trame paysagère est souvent utile à consulter sur photographies aériennes afin d'orienter les prospections. En Provence calcaire, les boisements denses de pins d'Alep ou les taillis de chênes verts qui couvrent de grandes surfaces sur les territoires dépourvues de données sont peu attractifs. En revanche, si ces paysages sont associés avec des mosaïques d'oliveraies plus ou moins exploitées et des friches de différents stades, ces secteurs sont pertinents pour des prospections. Une large bande située entre Carcès et Draguignan présente de nombreux secteurs dans ce cas malgré l'importance du mitage périurbain. En Provence cristalline, tous les faciès semi-ouverts, notamment en raison de critères édaphiques donc ayant bénéficiés d'une stabilité dans le temps sont prioritaires pour des prospections en cas d'absence de données.

Statistiques

Données provenant de Silene en date du 06/07/2019
Rechercher l'espèce dans SILENE  

 040506138384PACAReprésentativité
Nombre de données3-3284978-5021-
Nombre de communes concernées3-16555-798%
Nombre de mailles 10x10 km concernées-------0%
Nombre de mailles 5x5 km concernées-------0%

Sources

AHPAM, CEN PACA, Communauté d'Agglomération Var Estérel Méditerranée, Département du Var, DREAL PACA - N2000 - Office National des Forêts 83, DREAL PACA - N2000 - Parc National de Port Cros, DREAL PACA - N2000 - SIVOM du Littoral des Maures, Ecole pratique des hautes études, Ecosphère, MNHN, NATURALIA, ONF, Parc National de Port Cros, PROSERPINE, SOPTOM, Vincent RIVIERE


Observateurs (192)

Abba Alain, Abissi Fabrice, Agero , Albouy , Allemand Audrey, Andreis A., Anguenot G., Anselme Lorraine, Astruc Guillelme, Audevard Aurélien, Aycard Colin, Bagur Olivier, Ballouard Jean-marie, Ballouard Jim, Bandini Marie-josé, Baret Thierry, Bastien Christopher, Beaudoin Gisèle, Beaume Stéphanie, Begou-pierini Francine, Bellon Damien, Beltra Stéphane, Bence Stéphane, Berger Benoît, Bert C., Bezard Joe, Blanchon Yoann, Blasco André, Blum Felix, Boncourt Etienne, Bour Roger, Brault Fanny, Brisorgueil Alice, Brossault Paul, Butin S., Buton Caryl, Cadet Serge, Calistri Tristan, Camoin Hélène, Capi Fabienne, Carlin Jerome, Caron Sébastien, Casteran Camille, Casteran Quentin, Catard Antoine, Catard Mathilde, Celse Joseph, Chaillan Pascal, Charbonnier Yohan, Cheylan Gilles, Cheylan Marc, Cluchier Alexandre, Commarieu Julien, Corfa Elfie, Cornut Julien, Couturier Martine, Couturier S., Crouzet Nicolas, Culorier Bénédicte, D'onofrio Patrice, Darcemont Christian, Daugeron Christophe, De-boeck Benoit, De-luigi Christophe, Deffarges Joss, Delzons Olivier, Deso Grégory, Dhermain Frank, Docteur R., Dumoulin Jérémy, Durand Eric, Durand Guy, Dusacq Mathilde, Edwald Ph., Etheve Fred, Figuiere Joana, Fontan Sylvia, Fouchard Marion, Fournial Peggy, Fromentin Jean-pierre, Gairard Jean-louis, Garnier Gilles, Gauthier J., Gendrot Micaël, Geng Matthieu, Geoffroy David, Gervais Muriel, Gillet Antoine, Giordano J., Giraudo C., Giraudo J., Goedert F, Gomila Hervé, Gonzales Laurie-may, Grisoni Evelyne, Guicheteau Dominique, Gurcel Kevin, Hacquart Alexandre, Harmand Rosalie, Henneau Florian, Henneau M-a., Henneau Walter, Hentz N., Heritier David, Ihler Delphine, Inconnu Groupe, Jalabert Jérémy, Jaubert Raynald, Jeveau Alexandre, Joyeux André, Kulesza Vincent, Labeyrie Guillaume, Lacosse Pierre, Laffargue Perrine, Latocha Michael, Lauzier Christophe, Le-garff B., Leccia Marie-france, Leenknegt Virginie, Legrand J.-p., Lehouck M., Lemonnier-darcemont Michèle, Lespinas Kevin, Lieugaut Marion, Limagne , Lisse Hélène, Livoreil Barbara, Lutard Hélène, Luxembourg P., Lyet Arnaud, Maire Pascal, Marchand Marc-antoine, Marchetti , Mariani Vincent, Marsol Laurent, Martin Hugo, Martinerie Gabriel, Maxime Laurent, Menguy Louis, Michaud , Millon Marie-reine, Monaco Francis, Moncourtois Cécile, Moreau Yves, Mroczko Cédric, Muning , Orsini Philippe, Oubrier Hervé, Pastor Yann, Paumier Jean-marc, Pelissier Robert, Poitevin Françoise, Prades Frederic, Priol Pauline, Prioul Yoann, Puissauve Renaud, Quelin Lionel, Rault Pierre-alexis, Renoir Sebastien, Renoux André, Rey David, Richaud Sonia, Riviere Vincent, Roa Olivier, Robart Anaïs, Robert R., Rodriguez , Rombaut Cyril, Rombaut Dominique, Rondeau B., Ronne Charlotte, Rougeaux C., Rozec Fabien, Sauvaget Thibault, Siblet Corine, Stanek Anaïs, Stein Mareike, Sylla G., Tartary Pascal, Teissier Bryan, Terrin Eléonore, Thomas Nicolas, Turetta Roberto, Vanderpert Héloïse, Vaysse M., Veen R., Vidal Jonathan, Viglione Julien, Visse A., Wenger V., Windels Beatrice, Zammit André


Bibliographie

  • Celse J., Catard A., Caron S., Ballouard J.M., Gagno S., Jardé N., Cheylan M., Astruc G., Croquet V., Bosc V. & Péténian F. 2014 - Guide de gestion des populations et des habitats de la Tortue d'Hermann. LIFE 08 NAT/F/000475. ARPE PACA. 210 p.

  • Celse J. 2016a - Plan de gestion du Bonfin – Période 2016-2026. Conservatoire d'espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur. 97 p.

  • Celse J. 2016b - Plan de gestion des Saquèdes – Période 2016-2026. Conservatoire d'espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur. 115 p.

  • Catard A., Camoin H. & Tartary P. 2010 – Impacts, conservation et restauration post-incendie des habitats de la tortue d'Hermann. Conservatoire Etudes des Ecosystèmes de Provence – Alpes du Sud. 53 p.

  • CEN PACA., 2016 - Plan National d'Action Tortue d'Hermann 2009-2014, Bilan. Conservatoire d'espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le Luc, 219p.

  • Cheylan M., Couturier T. & Astruc G. 2008 – Impact des incendies sur la tortue d'Hermann. Résultats des études menées dans le Var. 38 p.

  • Cheylan M., Catard A., Livoreil B. & Bosc V. 2009 – Plan national d'actions en faveur de la Tortue d'Hermann (Testudo hermanni hermanni) 2009/2014. Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, Paris, 148 p.

  • Couturier T. 2011 – Ecologie et conservation de la tortue d'Hermann (Testudo hermanni). Approche multi-échelle dans un paysage perturbé. Thèse de doctorat, Ecole Pratique des Hautes Etudes, 193 p.

  • Couturier T., Cheylan M., Guérette E., & Besnard A. 2011 – Impacts of a wildfire on mortality and short term movements of a Hermann's tortoise Testudo hermanni hermanni population in south-eastern France. Amphibia-Reptilia, 32: 541-545.

  • Laffargue P. 2013 – Plan de Gestion du site du Bombardier, Fréjus (Var). Conservatoire d'espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur. 68 p.

  • Livoreil B. 2009 – Distribution of the Endangered Hermann's tortoise Testudo hermanni hermanni in Var, France, and recommendations for its conservation. Oryx, 43(2): 299-305.

  • Marchand M., Roy C., Renet J. Delauge J., Meyer D. & Hayot C. 2017 – Liste rouge régionale des amphibiens et reptiles de Provence-Alpes-Côte d'Azur. 14p.

  • Zenboudji S., Cheylan M., Arnal V., Bertolero A., Leblois R., Astruc G., Bertorelle G., Pretus J., Lo Valvo M., Sotgiu G. & Montgelard C. 2016 – Conservation of the endangered Mediterranean tortoise Testudo hermanni hermanni: The contribution of population genetics and historical demography. Biological Conservation, 195: 279-291.

  • Rédacteurs : Joseph Celse et Antoine Catard

    Citation : Celse J. & Catard A. 2018. Tortue d'Hermann Testudo hermanni. In : CEN PACA, Inventaire Régional des Amphibiens et Reptiles de PACA. En ligne : < http://www.cen-paca.org/index.php?rub=3&pag=3_15_5especes&cd_nom=77433 >. Consulté le 22/08/2019.

    Date de mise à jour : 22/11/2018